Rencontre Grands Planeurs Radiocommandés

Rencontre Grands Planeurs Radiocommandés

La Banne D’Ordanche 2016

 

La sixième édition de la rencontre des GPR à la Banne d’Ordanche fut un énorme succès. Fort du retour d’expérience des sessions précédentes, dont deux furent annulées pour des raisons météorologiques, nous avons eu des conditions exceptionnelles du 13 au 15 août 2016.

Dans le cadre de cette rencontre, les participants bénéficient exceptionnellement d'un accès avec leur véhicule jusqu'au terrain jadis utilisé par le Centre National de Vol à Voile. Enfin, les remorqueurs à moteur thermique sont autorisés à évoluer durant ces 3 jours.

Malgré les caprices habituels de la météo sur ce site, les trois journées furent ensoleillées et seul un petit grain est venu perturber l’après-midi du troisième jour. Ceci dit, les vols ont été effectués en non-stop pour le plus grand bonheur de tous.

 

Une cinquantaine de pilotes, dont une grande majorité a participé aux éditions précédentes, nous ont retrouvés sur le plateau entre la Banne et le Puy Loup en ce weekend du 15 août. Avec 88 planeurs recensés et 5 remorqueurs qui se sont relayés durant les 3 jours de la rencontre, le spectacle a été permanent.

A la Banne, sur les 88 machines enregistrées par la cinquantaine de pilotes, près d' 1/3 appartenait à la catégorie des vieilles toiles. Il est plutôt rare de réunir autant de machines anciennes dans ce genre de manifestation.

Si certains vieux planeurs sont bien connus, d’autres font l’objet de curiosité car fabriqués à l’époque en tant que prototypes ou en très petite série. Tous ces modèles parfaitement réalisés sont des chef d’œuvre de par leur qualité de finition, et en plus ils volent très bien.

 

Du coté des planeurs modernes, là aussi il y avait de la qualité. L’envergure du plus grand faisait 10,50 m, et son évolution dans le ciel de la Banne d’Ordanche fut majestueuse, car pilotée avec finesse par notre ami Christopher Garrod.

Il y avait aussi d’autres machines d’envergure supérieure à 6 mètres, dont les évolutions dans le ciel furent appréciées de tous.

Grâce à la présence de bons remorqueurs et du grand plateau herbeux, les décollages sur une piste tondue et dédiée furent sécurisants pour tous. Au niveau de l’atterrissage, une bande de plus ‘un kilomètre de long fut réservée aux planeurs, ce qui n’a posé aucun problème lorsque plusieurs se présentaient en même temps pour se poser.

Une fois remorqués à une hauteur de 2 à 300 mètres, les planeurs avaient suffisamment de volume pour rechercher et exploiter les ascendances, qui furent nombreuses durant le week-end, et dans un paysage unique face au massif du Sancy, et les photos jointes à cet article le montrent.

Le prochain pèlerinage n’aura pas lieu en 2017, pour des raisons de logistique, mais nous espérons vous revoir tous lors d’une prochaine édition de cette rencontre unique dans son genre.