Inauguration

Le 20 Septembre 2008, nous avons inauguré avec la participation de la mairie de Murat le Quaire, une plaque en lave émaillée en remerciement du travail accompli par Rodolphe Schmutz, fondateur et premier Président des Ailes Silencieuses. Cette plaque a été apposée sur le coin gauche du club house de l'association. Ce bâtiment portera désormais son nom : "Local Rodolphe Schmutz".

La plaque à été découverte conjointement par Mme Marie-Hélène Delarbre, présidente des Ailes Silencieuses et Mr Gérard Brugière, maire de Murat le Quaire

La manifestation s'est déroulée en présence de Mrs Jean-Marc Boyer Conseiller général, Jean Falgoux maire de la Bourboule, Gérard Brugière et une partie de son conseil municipal, Mme Marie-Hélène Delarbre Présidente des Ailes Silencieuses, Marcel Bony ancien maire de Murat le Quaire et ancien sénateur, Mme Muller ancien maire de Murat et représentant le Parc des Volcans, Mr Raymond Chevalier, Mr Farhat Fawzi, tous deux ex Président des Ailes Silencieuses, Mme Angèle Schmutz épouse de Rodolphe Schmutz, et une assistance nombreuse d'amis du défunt, de modélistes de l'association ou de passage. Discours prononcé par notre Présidente (Marie-Hélène Delarbre) :

Mesdames et messieurs, C’est ainsi : c’est seulement après le départ d’un homme que les personnes qui l’ont approché prennent toute la mesure de sa valeur. Rodolphe Schmutz n’échappe pas à cette règle. S’il aimait rendre service, il le faisait toujours dans la discrétion. De plus, il été toujours disponible.

Rodolphe a été un créateur, un entreprenant ou même un entrepreneur. Bien que Président fondateur des « Ailes Silencieuses », il n’était pas modéliste, mais c’était un bon bricoleur. Doué d’un esprit pratique, il savait organiser. En bon citoyen Suisse, il aimait la propreté !

De son vivant, bien que d’un commerce agréable, nous avons pu apprécier son caractère entier, et même, nous avons été parfois déroutés par ses décisions ! En fait, il avait quelques années d’avance ! Maintenant qu’il est parti, nous avons tous compris qu’il avait profondément raison !

Rodolphe est né à Bern (Suisse) le 23 août 1923 de parents agriculteurs. Il arrive en France en 1936 avec ses parents. C’est pour des raisons de santé de sa mère, à qui les médecins conseillent un climat plus chaud, que la famille s'installe à Pamiers près de Toulouse.

Il travaille à la ferme de ses parents jusqu'en 1945. Mais il supporte mal la chaleur de la région de Pamiers et pense que le climat auvergnat lui sera plus favorable. Il part donc à 22 ans à Condat, chez Frantz Wälchli. Il y reste pendant quelques mois, avant de rejoindre la laiterie Subirana à la Bourboule.

C’est alors qu’il épouse Angèle, originaire de Pamiers. De leur union naitra une fille. De 1946 à 1984, il dirige l'entreprise Subirana et met en route une laiterie à Laqueuille qui emploie 23 personnes. Il traite jusqu'à 35000 litres de lait par jour. Il lance dans cette laiterie, la fabrication du bleu de Laqueuille.

Dès sa retraite, sollicité par le maire Monsieur Marcel Bony, il est élu Président du Syndicat d’Initiative de Murat le Quaire, le 3 mai 1985. Il gardera cette présidence jusqu’au début 1992. Venons-en à la création de l’association « Les Ailes Silencieuses ».

Depuis 1977, le club modéliste de la régie Renault les « Albatros » organisait, avec l’accord de Monsieur Bony, pour le WE de Pentecôte, une grande rencontre de planeurs modèles réduits en vol de pente. Le succès de cette rencontre drainait chaque année pour les vacances, de nombreux modélistes venus des quatre coins de la France et même des pays limitrophes.

Sans structures, sans règlement, avec une fréquentation sauvage du site, les problèmes n’auraient pas tardé à s’accumuler. C’est alors que quelques modélistes habitués de la Banne commencèrent à s’interroger. Rodolphe, ayant eu vent de ces problèmes, propose alors ses services à Raymond Chevalier et aidé de celui-ci, fonde l'Association des « Ailes Silencieuses » en Novembre 1985. Il en assure la présidence jusqu'en 1998.

C’est alors qu’il montre ses qualités de visionnaire. Pour lui, l’activité modéliste à la Banne n’est pas une fin en soi, et il a l’idée novatrice pour l’époque de coupler l’activité de loisir avec l’activité touristique. Ce qui lui a permis d’entamer des relations avec diverses collectivités territoriales. Il aimait alors dire, le sourire aux lèvres : « moi, je peux aller voir tout le monde, je suis citoyen Suisse, je ne fais pas de politique »

Grâce à lui, notre association a été une des premières de ce type à se rapprocher du Parc des Volcans. Ce fait fut salué à l’époque par le journal du Parc. Autre idée originale : créer une association européenne avec des modélistes issus de différents pays. C’est lui aussi, qui lance la construction de ce « Club house ». Grâce à des matériaux fournis par la mairie, il est aidé par de nombreux bénévoles, dont certains étaient des professionnels du bâtiment, qu’il avait recrutés par la force de sa conviction.

Ce local d’accueil est équipé en électricité, eau froide et chaude, WC, tables et bancs. Le tout à 1500 mètres d’altitude !!

Nous connaissons tous le passé glorieux de la Banne d’Ordanche qui fut le plus prestigieux centre école de Vol à Voile de France. Seules quelques fondations en ruines, vestiges du grand Camp de Vol à voile bâti alors sur le flanc de la montagne, ainsi que l’observatoire au sommet du Puy Loup, témoignent encore du passé de ce haut lieu du vol à voile français.

D’abord à l’initiative de pilotes Nivernais qui cherchaient une plate forme de vol, pour initier des jeunes gens n’ayant pu accéder à ce fantastique sport, la manifestation s’est enrichie sous l’impulsion de Rodolphe Schmutz : Elle se transforme alors en Commémoration du camp de vol à voile. Cette commémoration se déroula en Aout 1994.

Elle consistait à présenter un spectacle grandiose à l’aide de deux planeurs Bijave tractés depuis Nevers, qui assuraient de nombreux baptêmes de l’air. Il y eut aussi de nombreux passages, voire atterrissages d’aéronefs et la présentation en vol de moto planeurs venus d’Issoire. Cette commémoration à été reconduite en 1995 et 1996.

Puis, déjà fatigué par des problèmes de santé, et après 13 années d’exercice, il fait savoir à l’assemblée générale de l’association qu’il remet sa démission de Président, non sans avoir dressé les grandes lignes de l’histoire des Ailes Silencieuses. Il se retire, après avoir servi de plate forme de lancement et assuré la mise en place des structures, toujours actuelles, de cette association.

Nous devons remercier également son épouse Angèle, qui a accepté que Rodolphe déploie une grande partie de son énergie au service des autres. Cette plaque apposée sur le bâtiment qu’il a fait naître, sera le témoignage de son travail accompli, et de la reconnaissance de la commune de Murat le Quaire et des Ailes Silencieuses.

Le choix de l’emplacement de cette plaque n’est pas anodin ; car chacun sait qu’il aimait particulièrement le site de la Banne d’Ordanche… Et maintenant, découvrons voulez-vous cette plaque en mémoire de Rodolphe Schmutz…

Murat le Quaire, le 20 Septembre 2008